Accueil > Romans étrangers > Romans américains > Guide de survie en territoire zombie

Guide de survie en territoire zombie

Pour les fans de Walking dead

Traduit par : Patrick Imbert
Partagez :

Réservé à ceux qui veulent être préparés à tout (mais vraiment à tout), le guide de survie en territoire zombie de Max Brooks est à ranger dans la catégorie des guides qui répondent à un besoin assez peu commun. Mais pourquoi pas ? On sait jamais ! Si il y a un problème, on sera bien content d’avoir ce livre dans la bibliothèque...

Alors que faire en cas d’attaque de morts-vivants ?

Une question que vous ne vous êtes sans doute jamais posée. Et c’est normal, c’est le contraire qui serait inquiétant. Max Brooks comme pas mal de ses compatriotes aime bien les flingues. Son premier conseil sera donc de bien se préparer et de ne pas oublier les munitions.

Choisir une arme n’est pas une chose si simple et fait l’objet d’un long chapitre. Il faut trouver la bonne formule entre précision et efficacité. Mais ce passage du livre est assez barbant et on s’ennuie vite dans une section qui ressemble à un catalogue d’armurerie. Heuresement, la suite est plus réussie.

Survivre à une attaque de zombie n’est pas une sinécure. Il y a pas mal de chose à savoir avant de se lancer dans le grand bain d’une zone infestée de goules. Et d’abord sur le solanum, le virus qui transformera votre aimable voisin en bête féroce assoiffée de sang. Viennent ensuite quelques conseils judicieux (enfin j’imagine qu’ils le sont) sur les déplacements, les abris et la manière d’y ajouter des fortifications, les écosystèmes plus ou moins favorables aux zombies.

Un guide très sérieux sur un sujet improbable

Le second degré fonctionne bien et Max Brooks signe un guide convainquant. Si vous acceptez l’idée de départ qu’une attaque est possiblement imminente, le livre fonctionne très bien. Max Brooks est le fils de Mel Brooks, réalisateur américain, qu’on aime ou qu’on déteste mais qui a bâti tout une carrière sur la parodie. Visiblement cela fait aussi partie du patrimoine génétique familial. Le fiston reprend le flambeau en rédigeant un guide très sérieux sur un sujet improbable en parodiant les guides fournis aux G.I parachutés en territoire hostile.

J’ai rapidement accroché au ton décalé. Je vous recommanderai pas de partir en vacances avec ce guide, sauf si vous aimez les destinations infestées qui fleurent bon la charogne, mais ça se lit bien.

Vous aimerez peut être aussi :

Quelques lignes...

1. Les attirer et les tuer
Utilisez un ou plusieurs véhicules, gros 4 x 4 ou camionnettes pour entrer dans la zone contaminée. Une fois à l’intérieur, faites autant de bruit que possible pour attirer les morts-vivants. Quittez la zone tranquillement en adaptant votre vitesse à celle de vos poursuivants. Vous constaterez alors assez rapidement que toute une cohorte de zombies vous suit scrupuleusement, formant un sinistre carnaval qui ne vous lâchera pas d’une semelle. À partir de là, les tireurs d’élite postés à l’arrière du véhicule peuvent ouvrir le feu. Les goules ne comprendront pas ce qui leur arrive et leur cerveau primitif ne remarquera même pas que leurs semblables s’effondrent les uns après les autres. Continuez à les faire sortir de la zone tout en les décimant jusqu’à ce qu’il n’en reste plus une seule. Utilisez ensuite la même stratégie en zones urbaines (uniquement si les routes sont dégagées) ou dans n’importe quel type d’environnement, pour peu qu’un long voyage en véhicule reste envisageable.

2. Barricades
Voilà une stratégie comparable à la précédente, sauf qu’au
lieu de mener une file de morts-vivants sur plusieurs kilomètres, vos appels les attireront vers une position donnée. On peut facilement ériger une place forte à partir de débris, de barbelés, d’épaves de voitures ou même en se servant de son propre véhicule. Une fois installée, votre équipe devra garder la position et tuer tous les zombies avant de se faire déborder. Dans ce cas précis, les engins incendiaires font des merveilles. Les zombies seront certainement accolés les uns contre les autres quand ils s’approcheront. Cocktails Molotov ou (et seulement dans ce cas) lance-flammes feront des ravages. On peut employer du barbelé ou tout obstacle similaire pour ralentir leur avance et permettre une meilleure concentration du feu. Si l’incinération n’est pas envisageable, un simple fusil suffira pour accomplir le travail. Assurez-vous de tirer à la bonne distance et de ne pas gâcher de munitions. Surveillez toujours vos flancs. Si possible, faites en sorte que la zone d’approche soit étroite et qu’elle le reste. Soyez prêt à vous enfuir, mais gardez le contrôle de votre unité pour éviter toute retraite prématurée.
Utilisez la tactique de la barricade en milieu urbain ou dans n’importe quelle zone offrant une excellente visibilité. Évitez systématiquement les jungles, les marais ou les forêts trop denses.

3. Tours

Repérez un point qui surplombe largement le sol (arbre, immeuble, château d’eau, etc.). Restez alors en position avec suffisamment de munitions et de provisions pour tenir un siège (plus qu’une seule journée). Une fois tous ces détails réglés, attirez les morts par tous les moyens à votre disposition.

Dès qu’ils se seront rassemblés autour de votre position, massacrez-les tous. Soyez prudent si vous utilisez des engins
incendiaires : le feu peut facilement s’étendre à votre perchoir et la fumée représente un risque bien réel.

Le vendredi 17 août 2012, par Tom Peyssoux
Modification de l'article le : 31 août 2013.

Votre point de vue


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
forum lien hyper

forum page url

forum qui etes vous

Twitter de ce que je lis : http://twitter.com/cequejelis

Ce que je lis - blog littéraire est motorisé par Spip 3.0.17 [21515] associé à des templates pour le CMS SPIP par Rizom


Création de sites internet professionnels - tarif création site internet