Accueil > Polars, livre noir & thriller > Amitiés mortelles (Past mortem)

Amitiés mortelles

So british

De : Ben Elton
Traduit par : Alain Defossé
Titre original : Past mortem
Partagez :

Récompensé par le Prix Polar international de Cognac 2007, Amitiés mortelles est un polar, fort, violent, osé et plein d’humour. On y découvre un inspecteur petit, complexé, mal à l’aise avec les femmes et victime des quolibets en tout genre ; il doit pourtant mené une enquête corsée sur une série de meurtres rituels qui terrorisent les londoniens.

Alors que la liste des victimes s’allonge, La psychose gagne le cœur de Londres. Les victimes ne semblent pourtant pas choisies au hasard. Dans le passé, elles ont toutes eu une fâcheuse tendance à brutaliser et humilier leurs entourages. Pour Newson, l’inspecteur persécuté et pourchassé par les moqueries depuis le début de sa scolarité, cela ne peut pas être une coïncidence...

Un auteur décapant

Ben Elton est un écrivain anglais, tout à la fois dramaturge, scénariste pour la télévision et le cinéma, humoriste, comédien et réalisateur. Il a notamment participé à l’écriture des séries anglaises, ’Blackadder’ et ’Mr Bean’. Outre manche, c’est une star récompensé par de nombreuses distinctions et qui a sa propre émission télévisée : The Ben Elton Show. C’est surtout un maître de l’humour noir à l’anglaise.

Quelques lignes...

La victime était morte comme elle avait vécu.
D’une manière cruelle.
Bien plus encore.
Au cours de leur carrière, les enquêteurs avaient rarement croisé meurtre aussi abominable. Un salaud s’était fait massacrer, et le moment le plus affreux de son affreuse existence avait sans doute été sa mort.

« bon débarras, entendait-on marmonner un peu partout dans sa rue. La mort, c’est même trop bon pour se fumier. »
La victime s’appelait Adam Bishop. Avant qu’un main inconnue l’ait déshabillé et attaché à son lit pour infliger à son corps les centaines de minuscules trous par lesquels la vie s’était échappée, Adam Bishop était un entrepreneur en bâtiment de cinquante-cinq ans, un self-made-man fortuné, marié, six enfants – lesquels, comme la plupart des gens, tremblaient devant lui.

Le mercredi 25 mars 2009, par Angelina
Modification de l'article le : 1er décembre 2009.

Votre point de vue


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
forum lien hyper

forum page url

forum qui etes vous

Twitter de ce que je lis : http://twitter.com/cequejelis

Ce que je lis - blog littéraire est motorisé par Spip 3.0.17 [21515] associé à des squelettes spip Rizom


Création de sites internet professionnels - tarif création site internet