Cet article a été imprimé sur : http://www.ce-que-je-lis.fr/a-la-folie-Pascal-Marmet

A la folie

Beaucoup de maladresses

dimanche 11 novembre 2012

A la folie de Pascal Marmet est un un thriller prometteur, avec une intrigue prenante au début, mais qui s’essouffle un peu rapidement.

Pascal Marmet m’a proposé de m’envoyer son livre pour que j’en fasse une petite chronique ici. Qu’il en soit remercié. Cela fait déjà un quelques mois que j’ai le livre, mais je crois que je n’aurais jamais si peu lu que cette année. Les plages horaires qui me le permettaient sont grignotées et je ne progresse que laborieusement dans les livres que j’ouvre.

Pour résumer l’histoire de A la folie, il s’agit de deux personnages qu’un testament étrange réunit alors qu’ils ne se connaissent pas. C’est d’abord Johana, 20 ans, dont on suit les débuts dans un groupe de presse dans lequel elle rentre “au culot”.

C’est ensuite Pascal Langle, directeur d’un théâtre qui ne marche pas fort. Veuf depuis 10 ans, Pascal est rongé par la tristesse. Un événement va pourtant le remettre en selle. Il reçoit d’un notaire un cahier énigmatique, légué par sa défunte épouse. Chose étrange, Pascal apprend peu à peu que ce cahier n’est pas unique. Il y a en 11 en tout. Et si Pascal en a un, Johana hérite d’un exemplaire également. Quel secret se cache derrières ces onze cahiers ? Quels sont les autres légataires ? Cet entame du roman est réussie et j’ai tout de suite eu envie d’en savoir plus.

Ce que j’en penses ?

Hé bé, je suis mitigée. Le premier tiers du roman m’a bien plu. Le style est simple, sans fioritures et pas toujours soigné (l’extrait ci-dessous l’illustre assez bien). L’intrigue au début tient pourtant la route et on entame le livre sans difficulté avec une réelle envie de tourner les pages.

Après le premier tiers du bouquin (à la louche), ça se gâte un peu, l’histoire dévie sur un complot bizarre où il est question de manipulations génétiques. Mais j’ai décroché : Difficile à dire ce qui m’a paru peu crédible dans cette machination mais plus j’avançais dans le livre et moins j’y croyais. Le style n’arrangeant rien, l’intrigue perd peu à peu de son rythme, les motivations ou réactions des personnages semblent artificiels. L’intérêt s’émousse alors et connaître le dénouement devient moins urgent. Malheureusement, le coup de théâtre final ne rattrape pas le coup.


à la folie de Pascale Marmet
51.9 ko