Cet article a été imprimé sur : http://www.ce-que-je-lis.fr/hommes-entre-eux

Hommes entre eux

J’ai pas tout compris...

samedi 28 mai 2011

Pourtant l’histoire est simple : Dans le froid canadien, en pleine tempête de neige qui mène au huit clos, la rencontre entre un époux mourant et l’ex amant de sa femme. La femme est absente, les hommes sont entre eux. On éteint la lumière. Que se passe t’il ?

Habituellement j’aime beaucoup Jean-Paul Dubois, je le disais il y a pas si longtemps dans le petit mot que je consacrais à ses accommodements raisonnables. Cette fois-ci j’ai eu l’impression de l’aimer un peu moins. Son humour pince sans rire qui m’avait tant séduite dans les romans précédents m’a beaucoup manqué durant cette lecture. Les hommes entre eux ne sont pas là pour rigoler.

Habituellement Jean Paul Dubois arrive avec très peu de mots et une grande économie de moyen à faire passer les sentiments et les impressions. Cette fois-ci, je suis passé un peu à côté ; Les motivations des personnages, certains gestes... J’ai pas tout compris.

Habituellement, la partie la plus juteuse des romans de Jean Paul Dubois. Ce n’est pas la fin, c’est le livre dans son entièreté. Cette fois-ci je vous conseille d’aller jusqu’à la dernière page. Juste pour voir si vous comprendrez mieux que moi.

Pour conclure il m’a semblé de prime abord que ce roman allait un peu loin dans l’abstraction, que les personnages manquaient de lisibilité. Cela m’a dérangé parce que j’ai eu l’impression d’avoir mal compris ou d’avoir mal lu. Pourtant c’est un bon livre, original et ambitieux, qui joue plus sur les sentiments qu’il laisse que sur l’histoire qu’il conte. Je n’ai pas tout compris mais tant mieux. L’un des personnages lance cette réplique qui résume bien le livre : « Vous avez vu ce que vous avez vu. Maintenant pensez ce que vous voulez. »